Les Pralines

La praline belge

Tout commence par…la praline belge a été inventée et baptisée « praline » en 1912, par Jean Neuhaus Junior, confiseur belge. Le mot vient du terme horticole « praliner », entourer la racine d’une plante, et non pas du Duc de Plessis-Praslin.

C’est un montage à base de chocolat. Donc, il existe des pralines fourrées à la crème, à la crème au beurre, à la ganache, à la pâte pralinée, à la liqueur, au café, avec morceaux de fruits ou de fruits secs, au caramel. Mais certaines ne sont faites que de chocolat ou, par exemple, de massepain (pâte d’amandes).

Parmi les pralines les plus célèbres, on trouve les manons (fourrées avec de la crème aromatisée), les gianduja, les truffes, etc.

Bien que ce ne soit pas toujours le cas, les pralines sont souvent vendues dans des boîtes adaptées appelées ballotins. La praline s’appelle parfois « bouchée de chocolat » ou bonbon de chocolat.

7 résultats affichés